Canneberge ou cranberry

Publié le par Escapades gourmandes

canneberges2.gifLa canneberge, la grande airelle rouge d’Amérique du Nord  est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans les tourbières acides.

Le jus de canneberge, peu consommé en France avant 2000, mais courant en Angleterre, en Amérique du Nord et en Russie, entre dans la composition de nombreux cocktails (dont le Cosmopolitan ou le Cointreaupolitan). Son goût acidulé, astringent et âpre le différencie des autres jus et nectars de fruits. Comme le vin rouge, il comporte une certaine densité de tanins qui renferment des composés antioxydants.

Au Québec, on dit aussi « atoca » ou « ataca », noms empruntés aux langues iroquoises.

 

La culture de la canneberge est assez complexe. Elle nécessite d'énormes quantités d'eau pour protéger les bourgeons contre le gel au printemps et à l'automne, ainsi que les plants pendant l'hiver. En effet, la création d'une couche de gel autour des plants permet de les maintenir à 0°C et donc de les protéger du grand froid et des vents asséchants. Au printemps, 4 cm de sable sont déposés sur la glace si bien que lorsque la glace fond, le sable tombe sur les plants, détruisant les insectes. La canneberge est cultivée dans des bassins sablonneux appelés cannebergières ou atocatières (au Québec). Elle donne ses premiers fruits à partir de la quatrième année.

 

Historiquement, les cannebergières étaient implantées dans les marais et tourbières. Actuellement les canneberges sont cultivés dans des bassins sablonneux peu profonds construits sur les terres hautes.

 

Bien soignés, les plants de canneberges peuvent produire pendant plus de cent ans.canneberge.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article